Marie-Cu, et le journalisme d’investigation

Salut, c’est Marie-Cu.

Y’a pas 20 minutes j’étais confortablement installée dans mon transilien, en train de … penser à mon prochain article (véridique) (comme quoi tout n’est jamais perdu).

Je rentre, prête à raconter des pensées profondes et philosophique (comme à mon habitude), je choppe le courrier, et là, pof, le chiffon local:

LPV.jpg

Fig1. Ouais. Sans commentaires.

Ils ont osé p*tain. J’ai pas de mots tellement c’est nul pédant outrancier insultant intolérant caca.

(NDLR: la photo est bien évidemment un montage dégueulasse, à la place du camp normalement y’a les jardins du château.)

Bon du coup j’ai été lire l’article. Bon bah en fait c’est pas un article c’est un édito.

Et puis en fait, on veut pas mettre de migrants à Versailles (bouh le grand remplacement on va nous coller des islamistes à la place de notre beau château qui représente tant historiquement pour la nation). Non. On envisage de réquisitionner un terrain à Louveciennes pour décharger Calais. Louve-quoi entends-je dans le fond ?

Carte.png

Fig2. Petit point géographique.

C’est en effet pas si loin. 5 ou 10 km à tout casser. Et puis bon, entre une ex-zone industrielle entre deux autoroutes et les jardins du château je comprends qu’ils aient confondu.

Du coup bah le mec râle, c’est que cette zone industrielle (ex-zone pardon bref) bah elle devait devenir une – je cite – « zone d’activités génératrice contribution économique territoriale et d’emplois ». Et oui. Et elle devait aussi abriter 350 logements dont 40% de logements sociaux (oui parce qu’à Versailles on a des thunes mais pas de logements sociaux – bien qu’ils essaient toujours de faire passer les casernes militaires dans les chiffres pour paraître moins bas)(on se marre bien je vous raconte pas).

Et tout ça bah nan on pourra pas le faire à cause des migrants. Enfin des clandestins (oui, je cite toujours). Enfin de ces gens là vous voyez quoi. Y’en a toujours que pour les autres alors maintenant si on nous empêche même de sauver nos Pauvres bien français mais ou va le monde ma bonne dame.

Alors que pourtant, l’église fait déjà beaucoup: « 39 paroisses déjà impliquées (…), 100 foyers se sont proposés pour héberger à domicile des demandeurs d’asile dans le cadre du réseau jésuite welcome ». Bon les musulmans peuvent aller se faire f*utre par contre.

Bref. Du coup mon article philosophique attendra.

Bises, Marie-Cu, Autruche sur le cul

PS: Pour compléter un peu: le « journal » en question est un papier qui se dit « haut-de-gamme », clamant que sa diffusion à 45000 exemplaires (bourrés dans nos boîtes aux lettres) en fait le premier journal local indépendant. Orienté très (très) à droite et franchement catho-puant, il base ses articles sur des … captures d’écran de la page facebook « tu sais que tu es Versaillais quand … » (véridique).
Ils offrent l’équivalant de 10000€ au « commerçant de l’année » (équivalent … bah oui, 1000 balles et la une du journal du mois – les mecs n’ont peur de rien).

lpv2

Fig3: Ce que je disais, donc.

 

Publicités

Une réflexion sur “Marie-Cu, et le journalisme d’investigation

  1. Pingback: Aujourd’hui chez Marie-Cu | Agathe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s