Or, Taux, Graffe

Le future de la lingua franca avec le Daubé et Plus2news.fr, par Brenda la Goose.

L’autre jour, j’errais dans le centre-ville de cette charmante bourgade qu’est Embrun – après avoir acheté un billet de train pour un bus (suivant la logique commune) et dont j’appris qu’il ne partait en fait que 2h après l’heure indiquée sur mon petit fascicule. Car à Tallard, on vous donne les horaires de 2015 pour le mois de février 2016 ; une relativité du temps haut-alpien qui ne s’applique qu’à certains endroits – lorsque je tombis sur une lecture des plus passionnantes : le Dauphiné Libéré. Le Daubé, ce journal à l’actu locale entrant au cœur des détails… Désœuvrée et prête à achever le temps, me voici donc en train de consulter le bienvenu papier.

J’ouvre au hasard de la page, atterrissant sur le courrier des lecteurs, revendications de nos concitoyens. La lectrice s’offusque : on nous enlève le circonflexe ! Mais que fait la police ! Voilà donc que revient (ou s’installe. S’ancre. S’enracine. S’englue[1]) le grand sujet du moment : l’accent circonflexe et ce fourretout d’ognon et nénufar[2] que nous impose l’Académie Française ! Palsambleu, me dis-je, certes le pointu accent a quelque chose de désuètement beau mais tout de même, il y a peut-être des choses plus importantes dans la langue française, non ? Je ne suis pas particulièrement partisane de la fin du trait d’union et j’aime tout autant la douce forme géométrique qui coiffe nos mots sans raison aucune mais ne faudrait-il pas s’énerver à propos de choses qui touchent le sens plus que l’esthétique ?

Par exemple, accorder ses verbes correctement ? Par exemple. Après tout, ce n’est qu’une suggestion.

IMG_3230

Fig1. Accorder ses participe passés ou ne pas les accorder: là est la question

Ce soir encore, sur Arte, grand débat aux 28 minutes (qui n’en sont d’ailleurs pas tout à fait 28, comme quoi la relativité du temps est aussi nationale) entre l’un qui déplôre la perte de son accent de prénom (Jérôme) et le second qui invoque le charme de cette langue française d’un coup déchu de son haut-de-forme. Toute cette complexité développée en des traits d’unions et accents multiples aux lieux tout à fait arbitraires, pourquoi la réduire à néant sous prétexte d’une simplification ? (Bref résumé du propos télévisé). « Rappelons – avec deux p et un l – que cette réforme date de 26 ans » nous dit un des convives, une réforme « exhumée » des combles de l’Académie Française. Oui, ben en attendant, cela fait depuis 26 ans qu’on enseigne les deux à de pauvres étrangers qui avaient déjà du mal à saisir les différentes valeurs du plus que parfait du futur antérieur au passif. Le charme de la langue française : apparemment plus récalcitrant que prévu.

IMG_3231

Fig2: Le charme de la langue française. Pas si compliqué avec une illustration

Lassée de l’information locale, je passe à un magazine bien plus cool : une revue au luxe du papier glacé et gratuite par-dessus tout, sur les news sportives et les sorties fun de la région. Au milieu de verbes conjugués bien proprement, ça cause layering, proshop, freeride, challenge, tricks, lifestyle, mainstream, bootfitting, fatbike, underground et j’en passe.

IMG_3243

Fig3. Même le pizzaiolo au fin fond de la campagne se met à causer le briton. Marde alors. On peut plus bouffer sa pizza en French.

Un phénomène à vrai dire tout à fait anodin dans le paysage français d’aujourd’hui où la séance de running n’offusque plus personne (je propose qu’on ajoute un accent circonflexe sur le u afin de franciser un peu la chose). C’est que c’est quand même in de bavasser en anglish.

IMG_3227

Fig4. La French Touche. No Comment.

Bizarrement nos voisins québécois, eux, ça les fait pas dreamer cette communication globish. Ils traduisent tout en français de chez nous. Au risque de prendre la chose très littéralement, ce qui donne de poétiques résultats.

IMG_2234

Fig5. De poétiques résultats.

Brenda, Goose

[1] Au choix.

[2] Vous remarquerez que Microsof Word a brillamment updaté son orthograf.

Publicités

Une réflexion sur “Or, Taux, Graffe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s